Auto-entrepreneurs : un million… et demain ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Ils sont désormais un million. Un million d’auto-entrepreneurs, qui voient dans ce régime un tremplin ou une activité complémentaire. Zoom sur ces créateurs, leurs activités, leurs ambitions.

Ca y est : la barre du millionième auto-entrepreneur a été franchie ! Et ce par une femme, une toute jeune créatrice. Il s’agit d’Alice Bailleul, 21 ans, qui est donc la millionième personne à avoir adhéré au régime pour lancer une activité d’esthéticienne à domicile dans la région de Bordeaux. Sa particularité ? Se déplacer en vélo triporteur personnalisé, devenant ainsi un institut « portable » écolo et qui ne craint pas les bouchons.
Au-delà de cette étape symbolique, une étude menée par l’éditeur de logiciel Ciel et l’Union des Auto-entrepreneurs* fait le point sur ce régime.  Ainsi, ce 4e baromètre Ciel / UAE nous apprend que 7,4 milliards de CA ont été déclarés depuis la création du régime, pour 1, 5 milliard de cotisations fiscales et sociales payées.

Un profil qui évolue quelque peu

L’auto-entrepreneur est majoritairement masculin (80 %), et se situe dans une tranche d’âge de 40/49 ans (pour 56 %). A noter que l’auto-entrepreneur se « seniorise » : on note cette année une nette augmentation des 50/59 ans (+10 % par rapport à 2010). Selon les auteurs de l’étude, en corrélation avec l’âge de l’auto-entrepreneur, deux profils ressortent nettement : un jeune peu expérimenté qui débute sa carrière professionnelle, un senior qui utilise ce régime pour démarrer une 2e vie professionnelle. Les créateurs se lancent avec ce statut à part égale en situation salariée (37 %) ou de demandeur d’emploi (35 %), avec toutefois en 2011 une augmentation du nombre de demandeurs d’emploi (+4 %) qui se lancent sous le régime d’auto-entrepreneur. Ils sont 43 % à n’avoir aucune autre activité en parallèle. Les activités développées par les auto-entrepreneurs sont essentiellement dans les services (44 %) et en premier lieu dans les services BtoB. Ils sont également très présents dans les professions indépendantes non règlementées (21 %).
Enfin, s’ils sont encore loin d’être majoritaires à tirer des revenus suffisants, 37 % des auto-entrepreneurs déclarent vivre de leur activité, un chiffre en augmentation par rapport à 2010, où ils n’étaient que 28 % à pouvoir en vivre. Attention toutefois : 76 % réalisent moins de 20 000 euros de chiffre d’affaires ! Une faible activité donc, même si ce nombre est en baisse (ils étaient 84 % en 2010 à ne pas dépasser ce seuil de chiffre d’affaires).

40 % des auto-entrepreneurs ont ou vont quitter le régime

Selon l’étude, 40 % des auto-entrepreneurs ont ou vont quitter le régime. Ceux qui ont déjà migré se sont principalement orientés vers l’EURL (24 %), la SARL (20 %), l’EIRL (18 %) et l’Entreprise Individuelle (18 %). Pour près de la moitié (48 %), ce changement s’est fait après moins d’un an d’exercice. Les principales raisons évoquées ? Le changement a été provoqué par la volonté de pouvoir récupérer la TVA, la possibilité de déduire les frais, mais aussi pour certains par un chiffre d’affaires qui dépassait le plafond autorisé.

Indépendant, autonome… un peu trop ?

L’étude révèle enfin qu’environ 60 % n’ont pas fait appel à des organismes avant de créer leur auto-entreprise, contre 41 % en 2010. Une augmentation de ces créateurs très autonomes qui s’explique sans doute par une meilleure information sur le régime. Mais le baromètre montre aussi que les auto-entrepreneurs se lancent pour la majorité sans aucune étude préalable ni business plan (en 2011, 24 % ont réalisé une étude de marché) : en cas d’activité secondaire, cela se comprend. Mais business plan et étude de marché sont des étapes incontournables pour tout créateur d’entreprise. A l’heure où davantage d’auto-entrepreneurs déclarent vouloir évoluer vers un autre régime, ces étapes seront capitales pour transformer l’essai !

* Baromètre basé sur une étude réalisée en décembre 2011 auprès de 1 023 auto-entrepreneurs ayant téléchargé le logiciel Ciel Auto-entrepreneur Facile. (étude réalisée par Ciel et l’UAE. Base de l’enquête : 90 000 auto-entrepreneurs en aléatoire sur les 285 000 ayant téléchargé le logiciel.)

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.